2019 pour Ducreux et Blanc

Yann Ducreux, Antoine Blanc, contrat, 2019

Pierre ROLIN © www.prphotos.fr



Antoine Blanc et Yann Ducreux ont paraphé un nouveau contrat avec le club. Ils sont désormais liés jusqu’en 2019

 

La saison 2017/2018 continue de se préparer dans les coulisses du GNMHB. Après la signature du demi centre chilien Emil Feuchtmann il y a plus d’un mois, le club a également décidé de faire à nouveau confiance à deux joueurs de l’effectif actuel. En effet, Yann Ducreux (29 ans) et Antoine Blanc (22 ans) prolongent l’aventure avec le club lorrain. Tous deux ont signé un nouveau contrat pour 2 saisons supplémentaires qui les engage jusqu’en Juillet 2019.

Les performances de Yann Ducreux cette saison (actuellement 3ème meilleur buteur de Proligue) ont tout naturellement conduit les dirigeants lorrains à conserver l’ailier originaire de la banlieue Lyonnaise. Le capitaine de la formation dirigée par Stéphane Plantin connaîtra donc une 6ème et 7ème saison sous les couleurs nancéiennes. Par sa régularité et son état d’esprit, Yann Ducreux s’est imposé comme un élément majeur de l’effectif. Le duo qu’il forme avec Mathias Soltane sur les ailes sera donc de nouveau à l’oeuvre la saison prochaine au PSVN.

Arrivé depuis 2015, Antoine Blanc, quant à lui s’est vu récompenser de sa bonne saison. Défenseur rugueux et solide il s’est aussi découvert des talents de buteur. Son dernier match en est la preuve. Face à Istres tout lui a réussi ou presque. Avec 86% de réussite aux tirs, il a grandement participé à l’un des meilleurs matchs du GNMHB de la saison. Le joueur de 22 ans compte encore progresser et c’est aussi pour cela qu’il a décidé d’écrire son avenir avec celui du GNMHB.

LE POINT SUR LES TRANSFERTS

Concernant le marché des transferts, le GNMHB continue ses recherches. Les contours de la future équipe se dessinent progressivement. A cet effet, un pivot (pour palier le départ d’Hadrien Ramond) ainsi qu’un gardien (pour remplacer Vincent Lagrange, partant) sont les dossiers les plus chauds. Plus d’informations dans les jours à venir.

 

Voir l’article concernant Emil Feuchtmann : ici