Aurélien TCHITOMBI rejoint le GNMHB !


Aurélien TCHITOMBI est la seconde recrue du Grand Nancy Métropole Handball ! Ce demi-centre expérimenté s’est engagé pour une saison (plus une en option).

Aurélien TCHITOMBI (26 ans, 1m85 pour 93kg) a commencé le handball au club de Torcy avant de rejoindre le sport-étude au pôle espoir de Chartres. Sa carrière professionnelle a ensuite débuté sous les couleurs de Tremblay en Lidl Starligue en 2011 où il a disputé 25 rencontres. La saison suivante fut plus compliquée avec seulement 5 apparitions.

C’est alors qu’il s’engage avec Pontault-Combault en 2013 où il restera 5 ans. C’est dans ce club qu’il s’affirmera réellement en inscrivant en moyenne 3 buts par rencontre. 2017/2018 est véritablement sa saison puisqu’il décroche le titre du meilleur joueur du mois d’octobre en Proligue avant de connaître avec son équipe la montée en première division (Lidl Starligue). Il compile pas moins de 107 buts sur cet exercice et termine meilleur buteur de l’équipe au match retour des demi-finales de playoffs.

Alors qu’il aurait pu monter avec les pontellois, Aurélien TCHITOMBI rejoint finalement sa première patrie, Chartres (2018/2019) avec un seul et unique objectif : la montée ! Le demi-centre réalise une nouvelle très belle saison en inscrivant 60 buts dont un 4/4 contre le GNMHB au PSVN en février 2019 (match retour entre Chartres premier et Nancy second). Chartres finira sur la première marche de la Proligue et validera sa montée en Lidl Starligue, le seconde en deux ans avec deux clubs différents. Cette saison à l’échelon supérieur, il a compilé 17 buts en 17 rencontres.

Virevoltant, disposant d’une très bonne lecture de jeu, Aurélien TCHITOMBI est également un très bon défenseur. International congolais, il disputera par deux fois la Coupe d’Afrique des Nations où il terminera quart de finaliste en 2016.

« C’est un meneur de jeu de Lidl Starligue qui a connu la montée de Proligue en Lidl Starligue deux fois et qui va pouvoir nous apporter son expérience et son savoir-faire dans la gestion du jeu » conclut Benjamin Braux.

BIENVENUE AURÉLIEN !