Nancy tenu en échec par Créteil

                                                             

Le Grand Nancy, malmené par la meilleure défense de Proligue et par un « Micka Robin » des grands soirs s’incline lourdement sur le parquet des Cristoliens. Défaite 29-19. 

Vendredi soir compliqué pour la formation Nancéienne partie au combat face à Créteil avec un effectif plus que réduit… En effet, le collectif de Stéphane Plantin privé de Mathias Soltane, Danijel Vukicevic, Matéo Rodin ou encore Edgar Dentz a eu du mal à trouver des solutions pour répondre aux coéquipiers de Javier Borragan.

L’absence de Vukicevic au poste d’arrière droit a laissé un large vide à combler dans le dispositif Lorrain où sa maitrise et sa puissance ont manqué. Nikolaos Siamatas a alors du faire face à ses responsabilités pendant 48 min de jeu. Bien en jambes, le joker médical grec et ses compères tenaient le rythme imposé par le dauphin de Proligue mais les trop nombreuses pertes de balles (21 au total) rendaient les choses difficiles voir impossibles…

Pourtant, le légendaire portier Serbe auteur d’une très belle première mi-temps (13 arrêts sur 37) aura tout fait pour tenter de retarder l’échéance. Mais laminés par les montées de balles cristoliennes le GNMHB encaissait un 9-2 foudroyant peu avant la pause (14-10).

Au retour du vestiaire, le collectif au chardon encore en vie, tentait de revenir dans la partie malgré les performances de haute voltige de « Micka » Robin qui avec près de 50% de réussite avait de quoi écœurer Antoine Blanc (1/6) et ses partenaires…  Le GNMHB s’accrochait et recollait même au score (17-14 ; 39è) quand… José Costa écopa d’un carton rouge qui allait définitivement entériner le sort des Nancéiens.

Créteil déroulait… et les nancéiens en apnée s’inclinaient finalement 29 à 19. Difficile soirée pour des Nancéiens affaiblis qui devront réagir dès la semaine prochaine pour aller chercher la victoire sur le parquet de Sélestat le Vendredi 26 Avril.

Prochain rendez-vous au PSVN, le Vendredi 3 Mai à 20h30.

Billetterie pour la rencontre Nancy – Strasbourg : cliquez ici


Statistiques : 

CRETEIL 

Gardiens : Robin (17 arrêts sur 35), Salmon (1/2).

Marqueurs : Borragan (3/6), Jensterle (5/9), Gibelin (1/1), Rodrigues (1/1), Ruiz-Margaria (1/1), Aman (2/4), Robin (1/1), Poignant (2/3), Pintor (1/3), Zerbib (4/7), Sissoko (6/14) , A. Ferrandier (0/2), Marrochi (1/3), L. Ferrandier (1/2).

GRAND NANCY MÉTROPOLE HANDBALL

Gardiens : Ivezic (13 arrêt sur 37), Bonneau (3/7).

Marqueurs : Blanc (1/6), Ogando (0/1), Groff (3/5), Feuchtmann (3/7), Leyvigne (2/5), Bois (3/8), Ducreux (2/5), Fofana (0/2), Costa (2/2), Siamatas (3/8), Martin, Brun.

Le GNMHB arrache le nul au buzzer


Le GNMHB, pourtant prévenu qu’une équipe de Vikings prête à en découdre l’attendait, s’est fait peur en terre Normande… Après une première période maîtrisée par les Lorrains, le scénario tourne en faveur de la lanterne rouge, et se conclut finalement par un nul arraché dans les dernières secondes !

Après la parenthèse enchantée en Coupe de France, les hommes de Stéphane Plantin se savaient attendus dans un match au couteau face à l’équipe de Caen qui abattait sa dernière carte. Et, les Lorrains commençaient le match de la plus mauvaise manière en faisant briller le gardien Normand (3-0, 5è). Emil Feuchtmann et ses coéquipiers trouvaient enfin des solutions et faisaient débuter la partie (3-4, 7è), puis confortaient leur avance en ayant ajusté leur système défensif (7-11, 20è). Les Nancéiens viraient logiquement en tête à la pause (9-14) grâce à de précieux arrêts d’Obrad Ivezic et des joueurs inspirés tel que Dentz, Blanc ou Ducreux.

Mais, les Vikings n’avaient pas dis leur dernier mot et tentaient de refaire surface dès la reprise pouvant compter sur Allais et Vujovic (12-16, 35è). Le GNMHB, sûr de ses capacités offensives et confiant gardait la main (16-20, 39è). Sauf que … peu à peu les Caennais revenaient et le duo Langevin-Rosier redistribuait le jeu et offrait un second souffle à son équipe jusqu’à prendre l’avantage (21-20, 46è). Après 5 minutes d’absence, le collectif au chardon se ressaisissait, mais les locaux ragaillardis par ce revirement de situation croyaient en leurs chances, et ne lâchaient rien. C’est dans un money-time au coude à coude (26-26, 57è) que Rosier pensait offrir la victoire à son équipe (27-26, 59’50), alors qu’Antoine Blanc sauve les Nancéiens à 3 » du coup de sifflet final. Les deux équipes se quittent sur un score de 27 à 27 après une longue bataille.

Le Grand Nancy repart donc avec un point et conserve la quatrième place du Championnat à une longueur du podium, avant de recevoir Cherbourg le Vendredi 22 Mars à 20h30 !

Billetterie : cliquez ici


Statistiques : 

CAEN HANDBALL

Gardiens : Arsenic (7 arrêts sur 33), Jacoby-Koaly.

Marqueurs : Rosier (3/6), Allais (2/2), Langevin (9/12), Roopinia (3/5), Vujovic 6/12), Bouclet (3/4), Rossi (1/1), Corneil (0/2).

GRAND NANCY MÉTROPOLE HANDBALL

Gardiens : Ivezic (12 arrêts sur 36), Bonneau.

Marqueurs : Blanc (5/10), Vukicevic (1/3), Feuchtmann (2/3), Leyvigne (4/4), Bois (1/1), Ducreux (6/10), Fofana (1/1), Costa (2/4), Dentz (4/4), Siamatas (1/2).

Une nouvelle bataille à mener chez les « Vikings »


Le Grand Nancy se déplace chez la lanterne rouge : Caen, condamnée à devoir gagner pour espérer se maintenir en Proligue. Un match sous haute pression attend les Lorrains ! Coup d’envoi à 20h30.

Après avoir chuté face à Massy, puis réalisé l’exploit d’une qualification en demi-finale de la Coupe de France, le GNMHB rencontre, ce soir, l’équipe de Caen, prête à abattre sa dernière carte pour échapper à la relégation immédiate. Les hommes de Stéphane Plantin devront restés concentré pour décrocher une victoire face à ces « Vikings » desquels ils avaient eu du mal à se défaire lors du match aller.

Une victoire Nancéienne représenterait un pas (quasiment) assuré vers la qualification aux Play-offs. Et, un résultat de Selestat face à Saran propulserait le GNMHB à seulement un point des précieuses phases finales de Proligue. Mais, le coach Nancéien préfère rester prudent…

« Aujourd’hui, comptablement, il nous manque cinq points pour parvenir à cet objectif. Soit deux victoires et un nul à aller chercher (NDLR. Dans le pire des scénarios). Ce n’est pas donc pas gagné ! Mais dans cette perspective des play-off, nos deux prochains matches seront particulièrement importants, dans la mesure où ils semblent a priori abordables, si l’on se projette sur une fin de championnat plus compliquée. Pour en revenir à Caen, j’ai également le souvenir que nous avions dû batailler ferme pour en venir à bout au match aller…  » déclarait Stéphane Plantin à l’Est Républicain.

L’ailier gauche Mathias SOLTANE ne sera pas de la partie. Blessé à l’épaule contre Grenoble (17ème journée), le franco-algérien est laissé au repos par l’entraîneur Nancéien. Marc Leyvigne rentré victorieux des Interpoles et Jérémy Bossenauer dont on peut souligner la prestation face à Saran, suppléeront Mathias en Normandie.

Si le GNMHB veut assurer au plus vite sa participation aux play-offs, il faudra aller chercher les points en terre « Viking » !

Réponse ce soir sur le parquet de Caen pour la 20ème journée de Proligue. Coup d’envoi à 20h30.

Le live de la rencontre : ICI

ALLEZ LE GRAND NANCY MÉTROPOLE HANDBALL !!!


LES GROUPES 

 

CAEN HANDBALL

Gardiens : Breton, Jacoby-Koaly Champ : Rosier, Pleta, Allais, Langevin, Creteau, Roopinia, Sacko, Alexandrine, Vujovic, Bouclet, Rossi, Corneil.

GRAND NANCY MÉTROPOLE HANDBALL 

Gardiens : Ivezic, Bonneau Champ : Blanc, Bois, Costa, Dentz, Ducreux, Fofana, Feuchtmann, Ogando, Vukicevic, Leyvigne, Siamatas, Bossenauer.