Se relever…encore !


Le Grand Nancy reçoit Dijon, 3ème de Proligue, et tentera de retrouver des couleurs après 2 défaites consécutives ce soir au PSVN. Coup d’envoi 20h30.

Les réceptions nancéiennes ont depuis quelques mois des allures de prestige. Trois équipes du Top 5 du championnat ont ainsi enfilé le costume d’invité de marque. Tous n’y sont pas repartis avec le sourire. Seul Istres, solide leader de Proligue, a imposé son style et a ainsi accentué son avance en tête du championnat. Le Grand Nancy n’en a pas pour autant fini avec les cadors puisque ce soir, c’est Dijon, troisième de Proligue, qui viendra défier le GNMHB.

Si la belle série de 17 matchs sans défaite des Istréens est remarquable, celle des Dijonnais est pas mal non plus. Ainsi, ils n’ont plus connu la défaite depuis le 18 octobre dernier, soit 14 rencontres. Le challenge est donc de taille, une nouvelle fois, pour les nancéiens qui ont déjà démontré par le passé qu’ils étaient capables de rivaliser avec ce genre d’équipes. Ils n’auront de toute façon pas d’autres alternatives que de l’emporter s’ils veulent se sortir de la zone de relégation dans laquelle ils sont retombés vendredi dernier après un revers en terre cherbourgeoise. En comptant la rencontre de ce soir, les hommes de Stéphane Plantin auront « l’avantage du terrain » pour cette fin de saison. Avec 4 rencontres à domicile pour 2 déplacements au programme, le GNMHB sait que son maintien passera par le PSVN. Il faudra pour cela y mettre les mêmes ingrédients que lors des victoires face à Chartres et Sélestat.

Dijon, toujours entraîné par Jackson Richardson, pourra faire confiance à son buteur maison, Pierrick Naudin, second meilleur buteur de Proligue derrière Javier Borragan. Très solides défensivement, les dijonnais n’ont désormais qu’un seul objectif : celui de reprendre la deuxième place du classement à Chartres. Bousculés à l’aller par les Lorrains, les Bourguignons savent que le combat sera rude.

Pour tenter de contrer l’armada dijonnaise, Stéphane Plantin disposera d’un effectif au complet.

 

ALLEZ LE GRAND NANCY METROPOLE HANDBALL !!!

Le live de la rencontre à suivre ICI 

L’avant match avec Stephen Ouakil ICI 


LES GROUPES 

GRAND NANCY METROPOLE HANDBALL 

Gardiens : Ivezic, Bonneau Champ : Blanc, Borragan, Feuchtmann, Bois, Ducreux (cap.), Pavadé, Mayayo, Vukicevic, Costa, Soltane, Ouakil, Muel, Postal

DIJON METROPOLE

Gardiens : Helal, Diot Champ : Ighirri, Loîs Pasquet, Reig-Guillen, Sobol, Carriere, Rondel, Lemal, H.Naudin, Paul Naudin, Pierrick Naudin, Lilian Pasquet, Poletti

Cherbourg: le retour de la flamme

© Pierre ROLIN, tous droits réservés – www.prphotos.fr


Cherbourg encore dans la mélée des prétendants aux play-offs à 7 journées de la fin…Franchement, qui l’aurait cru le 8 décembre dernier, alors que la lanterne rouge « violette » venait de s’éteindre sur le parquet des Nations (33-29), souflée lors des dix dernières minutes de jeu par des Nancéiens trop heureux de s’éviter « le virus » de la dernière place. En sévère manque de réussite côté terrain, le 5 ème budget de Proligue (1,53 M€) semblait alors durablement englué dans une spirale infernale. Avec à son crédit : une très belle -mais pas trop seule- victoire à Pontault Combault (30-33) lors des 9 journées de championnat précédentes. Et pendue à son cou, la quasi certitude de s’acheminer vers une saison galère.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les choses se sont sensiblement améliorées depuis pour des Manchois -définitivement pas manchots- qui ont remis la main sur la boîte des petites « pilules bleues ». Et hérissé d’une rangée de barbelés supplémentaire le mur de l’Atlantique.

Toujours invaincu en 2018 (En 7 rencontres de Proligue) les hommes de Chérif Hamani ont remis les gaz. Notamment relancés par leurs deux nuls à Chartres (27-27) et à Dijon (22-22), et la belle volée infligée à Créteil (31-20), Cardinal et ses coéquipiers ont surtout réussi à se montrer imperméable aux aléas et aux bruits de coulisses. Entre le départ précipité de leur coach (annoncé par le club au début du mois) et la cascade de blessures au long cours qui a déjà touché cette saison l’arrière gauche espagnol Plaza-Lara (épaule droite), le demi centre Alexandre (rupture des ligaments du genou droit) ou encore l’emblématique pivot Youf-Pinsault (ischio) qui s’est depuis décidé -le coeur gros- à mettre un terme à sa carrière

« C’est sur qu’au début, il a fallu que chacun s’habitue à nouveaux coéquipiers, à un nouvel entraîneur, une nouvelle méthode. Mais nous avons su rester concentrés sur nous-mêmes, et les gars ont toujours été hyper motivés. C’est ce qui fait qu’on est là aujourd’hui » veut croire Hamani rattrapé comme le Bisontin Alain Portes par le mal du pays (ayant obtenu de ne pas aller au bout de son contrat, ce dernier devrait rebondir du côté de Pontault Combault la saison prochaine).

Et « là » c’est précisément un point devant le GNMHB :  un petit point d’écart qui sera particulièrement difficile à combler ce vendredi sur le parquet de Chantereyne devenue depuis 2014 la plus chaude et la mieux « fréquentée » de Proligue.

Source : L’Est Républicain du 23 Mars 2018. 


Les Groupes : 

CHERBOURG HANDBALL 

Gardiens : Jacoby Koali, Vial Tercariol Champ : Rosier, Grandjean,Magui, Miatoudila, Rechal, Tarrico, Redei, Creteau, Manebard, Cardinal, Guillard, Bouclet, Khermouche

GRAND NANCY METROPOLE HANDBALL 

Gardiens : Ivezic, Bonneau Champ : Blanc, Borragan, Feuchtmann, Bois, Ducreux (cap.), Pavadé, Mayayo, Vukicevic, Costa, Soltane, Ouakil,Muel

 

 

Une réception au top


Le GNMHB reçoit ce soir, le leader du Championnat, Istres. Forts de ses deux dernières sorties victorieuses, les coéquipiers de Yann Ducreux abordent la rencontre avec une confiance retrouvée. Coup d’envoi 20h30.

C’est une vraie performance qu’a réalisée le GNMHB, vendredi dernier, sur le parquet de Billère. Un succès arraché au terme d’une rencontre rude où les esprits se sont parfois échauffés. Les hommes de Stéphane Plantin ont parfaitement su contourner le piège tendu par les Pyrénéens et sont repartis avec une victoire précieuse en terme comptable mais aussi psychologique.

Les capacités du collectif lorrain se révèlent peu à peu sur cette phase retour marquée par 3 succès en 5 matchs. Hormis celle obtenue à Billère, le Grand Nancy a également fait tomber deux éléments du top 5 à domicile. Le redressement a donc bien eu lieu et il était nécessaire. La concurrence est rude a tel point qu’en haut comme en bas on ne peut pas encore dire que les jeux sont faits. Excepté peut être pour le leader de Proligue, Istres.

Quasiment assurés de disputer les play-offs puisqu’ils comptent 13 points d’avance sur le 6ème, les hommes de Gilles Derot réalisent une saison presque sans accroc. Défaits lors des deux premières rencontres de la saison, les Istréens n’ont plus perdu depuis. Ils avaient d’ailleurs conclu leur phase aller en écrasant le GNMHB (28-19). Les Bucco-Rhodaniens n’ont connu la défaite qu’à une seule reprise hors de leur base, cette saison. Cerise sur le gâteau, les Provençaux ont même réussi à se qualifier pour le Final Four de Coupe de La Ligue où ils retrouveront Toulouse, Dunkerque et le PSG. Une compétition qui, par ailleurs, se déroulera aux Arènes de Metz ce week end.

Pas besoin d’en rajouter davantage pour comprendre que les Istréens marchent sur l’eau cette année. Emmené par le duo Boschi-Kankaras, le leader de Proligue compte sur ce déplacement en Lorraine pour confirmer son avance en tête du classement. Mais il faudra aussi compter sur des nancéiens ragaillardis et capables de bousculer la hiérarchie de ce championnat. La forme actuelle des deux équipes promet une partie engagée et disputée. En cas de succès ce soir, le GNMHB accentuerait son avance sur ses concurrents dans le bas de tableau.

Pour aborder la réception du leader, Stéphane Plantin disposera de tout les éléments présents lors des deux dernières rencontres victorieuses face à Chartres et à Billère. À noter que Maxime Postal effectue son retour au sein du groupe nancéien.

ALLEZ LE GRAND NANCY METROPOLE HANDBALL !!!

L’avant match d’Emil Feuchtmann à retrouver : ICI

Le live de la rencontre : ICI


Les Groupes

GRAND NANCY METROPOLE HANDBALL

Gardiens : Ivezic, Bonneau Champ : Blanc, Borragan, Ogando, Feuchtmann, Bois, Ducreux (cap.), Pavadé, Fofana, Mayayo, Vukicevic, Costa, Soltane, Ouakil, Postal

ISTRES HANDBALL

Gardiens :  Cappelle, Harbaoui. Champ : Tricaud (cap.), Kankaras, Perronneau, Brun, Boschi, Crépain, Goncalves, Bello, Duchemin, Grossas, Massot-Pellet, Pichot, Limousin, Daoud.