DEBRIEF J25 – NANCY/CRÉTEIL

De l’application, de la folie, de l’intensité, c’est avec cette recette que nos Nancéiens ont régalé le public de Jean-Weille, hier soir. Une victoire 36-30 qui donne l’eau à la bouche pour la fin de saison avec un maintien à obtenir en guise de dessert.

Attaquant ce match le couteau entre les dents, les joueurs de Benjamin Braux ont performé en défense autour d’un Anton Hellberg avec 8 d’arrêts (32%) en première période. Mais c’est en attaque que les stats sont encore plus impressionnantes pour symboliser l’excellent début de période. Vukicevic est venu ponctuer le 20 buts en 20 tirs en attaque de son équipe. 20/20, comme les bons élèves à l’école. Avant lui, Groff et Borragan avaient fait parler leur bras (4/4 et 7/8 sur tout le match), surtout à longue distance. 

Et même un 21/21 juste avant la pause grâce à l’Espagnol. De quoi permettre aux locaux de prendre le large avant la mi-temps et regagner les vestiaires avec sept buts d’avance. 

C’est au retour des vestiaires que nos Bleus s’offrent le plus grand écart : +8 ! Mais Créteil est revenu avec de meilleures intentions et réduit un peu l’écart lorsque Nancy baisse la garde en défense et de justesse en attaque. Pas suffisant pour bouleverser les coéquipiers de Ducreux moins dominateurs mais toujours devant au score. 

Le matelas d’avance et surtout les bienfaits d’une rotation retrouvée en raison d’importants retours de blessure ne font pas flancher les Nancéiens. Fini le coup de fatigue des derniers matches. Jusqu’à la fin du match, les Nancéiens vont faire vibrer un Jean-Weille debout… pouvant compter sur Obrad Ivizevic pour éteindre tout espoir de remontée des visiteurs. 

L’ultime but lorrain est marqué par Benhalima… comme un symbole d’un groupe au complet. Et pas condamné. 

Résumé vidéo  :https://www.youtube.com/watch?v=73vEtAReXJE

Statistiques