Le GNMHB termine fort !


La Team GNMHB dispose de Dijon pour son dernier match de préparation (29-25).

Il y a une semaine, le GNMHB allait chercher une très belle victoire sur le parquet de Saran (35-28). 7 jours plus tard, les hommes de Benjamin Braux sont parvenus à remettre le couvert face aux dijonnais de Steeven Bois. Les Lorrains ont su faire preuve de solidité défensive pour aller chercher un nouveau succès avant de lancer officiellement la saison de Proligue.

Pourtant, le début de partie tournait plutôt en faveur du « DMH » grâce à Naudin et Poletti (6-3, 8′). Le Grand Nancy avait d’ailleurs du mal à stopper les offensives bourguignonnes avant que Luka Groff ne s’interpose et remette les compteurs à zéro (6-6, 10′). 8 minutes plus tard, les locaux reprenaient 3 unités d’avance. Le moment choisi par Obrad Ivezic pour fermer la boutique. De l’autre côté du terrain, les coéquipiers de Yann Ducreux infligeaient un 7-3 et en profitaient même pour inscrire un but au buzzer grâce à Maxime Ermolenko (14-15). Le GNMHB était devant.

Le début de seconde période démarrait sur les mêmes bases que la fin de première mi-temps. Louis Prévost imitait parfaitement son homologue et les deux « mobylettes » Leyvigne-Ogando faisaient très mal à la défense adverse (15 buts à eux deux). Bien en place, le GNMHB passait devant à la 44′ suite à une belle interception de Yann Ducreux (20-22). L’écart se creusait finalement par l’intermédiaire de la jeune garde Van Deik – Muller.

De bon augure à une semaine du coup d’envoi officiel de cette Saison 2020/2021 !

BRAVO NANCY !


Marqueurs : Ducreux (5/6), Groff (2/3), Leyvigne (6/7), Muller (3/5), Ogando (9/9), Ermolenko (2/9), Van Deik (1/3), Peltier (1/2).

Gardiens : Ivezic (7 arrêt), Prevost (7 arrêts).

Dijon pour terminer la préparation


Après l’excellent match face à Saran vendredi dernier, le Grand Nancy Métropole Handball se déplace à Dijon (18h00) pour conclure cette préparation estivale 2020/2021. 

C’est un nouveau test qui attend le GNMHB face à une équipe de Dijon qui a réalisé un recrutement qualitatif et qui espère évidemment jouer les premiers rôle en Proligue cette année. Les nancéiens retrouveront en effet leur ancien coéquipier, Steeven Bois et auront à cœur de terminer cette préparation sur une note positive.

« À une semaine de la reprise du championnat, on va chercher à refaire un peu de ‘’jus’’. Mais on va aussi essayer de confirmer les bonnes intentions défensives affichées à Saran où on était bien collectivement » déclarait Benjamin Braux.

En revanche l’entraîneur nancéien devra se priver pour ce match d’Emilien HIELE, Aurélien TCHITOMBI, Marko CURCIC et… Pierre MARCHE.

Un dernier test d’envergure avant la coup d’envoi officiel sur le parquet de Massy la semaine prochaine (Samedi 3 Octobre).

ALLEZ NANCY !

 

 

 

 

Un GNMHB costaud à Saran

© Pierre Rolin | www.pierrerolin.fr


Un GNMHB solide vient à bout de Saran sur son parquet (Victoire 35-28).

Les nancéiens se déplaçaient chez un candidat sérieux à la montée en Lidl Starligue, trois jours après une rencontre à Sélestat pour le moins… »non conforme ». En effet, le GNMHB était passé à côté de son sujet et devait impérativement montrer un autre visage à la Halle Mazzuca.

Le match tournait rapidement en faveur des « Septors » grâce notamment aux arrêts de Gauthier. Mais Yann Ducreux, toujours aussi performant, maintenait les siens à proximité avant que Nancy n’égalise par l’intermédiaire de Maxime Ogando, auteur de 2 buts consécutifs (8-8, 18′). Les deux équipes se rendaient coup sur coup notamment grâce à la nouvelle recrue saranaise Théo Avelange-Demouge (7 buts dont 2sp). Les locaux viraient en tête à la pause (15-14).

Au retour des vestiaires, le Grand Nancy passait la seconde sous l’impulsion d’un Danijel Vukicevic qui poussait les coéquipiers d’Hadrien Ramond à la faute. Sanctionné, Saran voyait ses adversaires du soir prendre le large avec un Marc Leyvigne des grands soirs (6 buts). Bien imité nous le disions plus tôt par un Maxime Ogando en grande forme (6 buts également).

Décidé à vite revenir au score, Saran accumulait les pertes de balle et Prevost multipliait les arrêts (22-27, 47′). Le GNMHB prenait très nettement l’ascendant et commençait à dérouler pour l’emporter finalement 35-28 dans une seconde mi-temps plus qu’aboutie.

« Face à Sélestat, nous sommes sortis du projet de jeu. Ce soir, les gars ont fait ce qu’ils avaient à faire ! On a été dangereux partout. D’ailleurs tout le monde a marqué » déclarait Benjamin Braux à l’issue du match.

À noter les absences d’Ivezic, Tchitombi et Curcic qui soignent des petits pépins physiques. Emilien Hiele touché au genou, retourne également aux soins.


Les marqueurs : Blanc (3), Ducreux (4 dont 1sp), Groff (1), Leyvigne (6), Marche (2), Muller (3), Ogando (6 dont 2sp), Silva (2), Vukicevic (5), Ermolenko (3).