Trop juste face à Cesson…


Le Grand Nancy s’incline (33-28) chez le co-leader Breton après avoir délivré une belle bataille !

Les hommes de Benjamin Braux se rendaient en Bretagne dans cette 16ème journée avancée de Proligue avec l’ambition d’y déjouer le co-leader du championnat… Pas une mince affaire ! D’autant plus que « la poisse » a encore frappé le GNMHB qui est parti avec un effectif très allégé par les blessures ! (S.Bois, K.Savic, M.Leyvigne et L.Groff).

C’est pourtant avec une détermination sans faille que Matéo Rodin et ses coéquipiers entament le match et se montrent à la hauteur de l’ex-pensionnaire de Lidl Starligue. Dans une première mi-temps très serrée, faite de chassé-croisé ce sont finalement les adversaires du soir qui rentrent au vestiaire avec l’avantage d’une unité (17-16).

Au retour de la pause, une mauvaise entame de la deuxième mi-temps va très vite mettre les Lorrains en difficultés. Des tirs hors cadres et des pertes de balles laisseront le champ libre à Cesson pour creuser l’écart (21-18).

« On loupe notre entame de deuxième période et dans cette belle salle, contre cette équipe, ça ne pardonne pas. » ajoutait Yann Ducreux.

Le manque de rotation se fera largement ressentir dans le dernier quart d’heure où les Rennais poussés par leur public prennaient le large (28-23 à la 50′).

« Il nous a manqué des rotations, on a commencé à le sentir à partir de la 40ème. Là, on a pris cinq buts et ce n’était pas rattrapable… Mais je trouve qu’au vu de notre prestation, le score est sévère » analysait le pivot Marche.

On se retrouve au PSVN pour la réception de Besançon le Vendredi 28 Février, où l’on vous attend nombreux pour soutenir la #TeamGNMHB !!

#AllezNancy !


CESSON-RENNES 

Gardiens : Rubens (9 arrêts sur 22), Cantegrel (5/19).

Marqueurs : Delecroix (6/7), Bolaers (2/5), Esteki (0/1), Anic (5/6), Hochet (4/4), Kamtchop Baril (1/1), Pirani, Mitrovic (3/4), Salou (1/2), Cardinal (9/11), Gudmundsonn (0/2), Zmuda, Lima (1/2).

GRAND NANCY MÉTROPOLE HANDBALL

Gardiens : Ivezic (4 arrêts sur 26), Prévost (6/15)

Marqueurs : Blanc (2/5), Vukicevic (5/7), Ogando (2/3), Feuchtmann (1/2), Marche (2/4), Fofana (0/2), Ducreux (3/5), Rakovic (5/7), Rodin (5/11), Soltane (1/1), Silva, Van Deik (1/1), Peltier (1/1).

Cesson, le plus gros calibre de Proligue !

Grand Nancy / Cesson Rennes – www.pierrerolin.fr


Le GNMHB se déplace ce soir en match avancé de la 16ème journée à Cesson, l’équipe la plus complète de la division sur le papier. La tâche s’avère difficile mais l’exploit est possible…

C’est probablement le déplacement le plus compliqué de cette deuxième partie de saison. Après un début de championnat en demi-teinte pour les bretons, minés par les problèmes en interne, les coéquipiers d’Igor Anic revivent depuis ce début d’année 2020 notamment avec cette victoire face à Limoges à la Glaz Arena. Un match capital qui a donné une dose de confiance dans la lutte à la première place et à l’accession directe en Lidl Starligue. Vous l’aurez compris, les cessonnais ne veulent plus perdre de temps et désirent s’installer sur le trône de la Proligue pour y rester.

Ils devront néanmoins faire sans Allan Villeminot (frère du montpelliérain Kyllian) jusqu’à la fin de saison en raison d’une rupture des ligaments croisés (nous lui souhaitons d’ailleurs un prompt rétablissement). Côté nancéien, malheureusement la « guigne » est venue repointer le bout de son nez. Plusieurs joueurs nancéiens n’ont pas pris le chemin de Rennes en raison de nouveaux pépins phyiques : Groff (cheville), Leyvigne (main), Bois (pouce) et Savic (épaule), rien que ça…

Le Grand Nancy n’ira cependant pas là-bas pour faire de la figuration et jouera sa chance à fond. Les hommes de Benjamin Braux n’ont plus perdu depuis 4 rencontres et restent sur deux victoires consécutives. Face à eux se dressera de nombreuses « gâchettes » capables de dégainer de partout à l’image du géant de 2m02 Mathieu Salou ou encore Florian Delecroix. Sans oublier bien évidemment Youenn Cardinal à l’aile qui enquille les buts. La liste peut encore être plus longue si on cite l’ex international français et pivot, Igor Anic ou bien Robin Cantegrel dans les buts… Bref, de quoi nourrir des ambitions sur les matchs restants.

« Cesson est l’équipe la plus armée de Proligue. Ils descendent et disposent d’une expérience indéniable de la première division. C’est une formation qui détient un gros effectif et cela se fera sentir sur deuxième partie de saison » déclarait l’entraîneur nancéien, qui se verrait pourtant bien déjouer les pronostics.

Le GNMHB a aussi des arguments à faire valoir et tentera de jouer sa chance à fond en Bretagne.

Coup d’envoi à 20h30 à la Glaz Arena.

ALLLLEZZZZZZ NAAAAAAANNNNNCYYYYYY !


CESSON-RENNES

Gardiens : Cantegrel, Pierre Champ : Delecroix, Bolaers, Anic, Hochet, Kamtchop Baril, Pirani, Mitrovic, Salou, Cardinal, Gudmundsson, Zmuda, Lima, Abily. 

GRAND NANCY MÉTROPOLE HANDBALL

Gardiens : Ivezic, Prevost Champ : Blanc, Ogando, Feuchtmann, Vukicevic, Fofana, Marche, Ducreux, Rodin, Ales Silva, Rakovic, Soltane, Peltier, Van Deik.

Le GNMHB s’offre le dauphin Cherbourg !


Le Grand Nancy enchaîne avec un second succès en deux matchs pour ce début d’année 2020. Très belle victoire face au dauphin de Proligue.

Dans un Parc des Sports à guichets fermés, le GNMHB recevait la très belle équipe de cette première partie de saison, Cherbourg. Une équipe qui avait malmené les nancéiens à l’aller et qui avait terminé la première partie de saison sur la seconde marche du podium. Les coéquipiers de Yann Ducreux voulaient par ailleurs bonifier la victoire décrochée sur le parquet de Strasbourg la semaine passée. Une rencontre âpre attendait donc ce collectif au chardon avant un déplacement périlleux à Cesson jeudi prochain.

Cette rencontre de la 15ème journée aura tenu toutes ses promesses tant la lutte entre les deux équipes fut acharnée. Aucune des deux équipes n’aura réussi à prendre un avantage conséquent sur ces 60 minutes de combat. Le GNMHB aurait pu peut-être faire quelques différences mais ces derniers ont souffert (par moment) de quelques déchets techniques et de sanctions parfois évitables. Les supporters lorrains auront même assisté à une longue période de « disette » où aucun but n’aura été inscrit pendant près de 8 minutes (10-10 à la 20′ ; 10-11 à la 28′). Les deux formations ne se faisaient pas de cadeau !

Le Grand Nancy ne lâchait rien et retournait aux vestiaires avec un déficit d’une unité (11-12). Au retour de la pause, les protégés de Benjamin Braux recollaient rapidement au score grâce notamment à un très bon Antoine Blanc (6/8), véritable « gâchette » et auteur de quelques boulets de canon en seconde période ! Probablement le match le plus abouti pour l’arrière gauche Meurthe-et-mosellan cette saison. On peut une nouvelle fois souligner l’impact du gardien Obrad Ivezic, qui a compilé 11 arrêts.

Emil Feuchtmann et les siens parvenaient à passer devant (18-16, 42′ ; 19-17, 47′) avant de se faire rattraper immédiatement par des « mauves » très vaillants à l’image de Bordier (4/4) ou encore Guillard (5/6). Dans une physionomie différente, Nancy se retrouvait à nouveau à ex-æquo (23-23) à moins de 3 minutes du terme de la partie avant qu’un certain…. Antoine Blanc ne vienne crucifier Sven Horvat !

« Après notre victoire à Strasbourg avec un but d’écart, gagner de cette manière, je pense que ce n’est pas anodin. Notre équipe s’est construit un mental » concluait Benjamin Braux.

Victoire finale 24-23 du GNMHB qui revient à 3 points du leader avant son déplacement chez l’ancien pensionnaire de Lidl Starligue, Cesson-Rennes !

On se retrouve au PSVN pour la réception de Besançon le Vendredi 28 Février.

#AllezNancy !


GRAND NANCY MÉTROPOLE HANDBALL

Gardiens : Ivezic (11 arrêts sur 32), Prévost (0/2)

Marqueurs : Blanc (6/8), Vukicevic (3/6), Ogando (1/1), Feuchtmann (1/2), Leyvigne (3/3), Marche (2/3), Bois (3/5), Ducreux (2/4), Rodin (3/6).

JS CHERBOURG MANCHE HB

Gardiens : Horvat (10 arrêts sur 34), Tepper.

Marqueurs : Nkonda (2/4), Dupont-Marion (1/3), Gunko (5/13), Guillard (5/6), Manebard (3/5), Bordier (4/4), Lemarie (2/3), Dalmont (1/2).