Coup d’envoi face à Créteil

Handball – Grand Nancy Métropole Handball (en bleu clair) / Pontault Combault (en bleu foncé) – Yann DUCREUX (en bleu clair) – Photo Pierre ROLIN


Après Pontault en Coupe de la Ligue et cette défaite plus que frustrante, le GNMHB reçoit ce soir à 20h30 l’US Créteil de Javier Borragan pour la première journée de Proligue. Les nancéiens espèrent débuter par une victoire.

Le vrai top départ, c’est pour ce soir ! Après un match très consistant face à Pontault-Combault samedi dernier pour le premier tour de Coupe de la Ligue, les lorrains vont devoir en découdre une semaine après avec une autre équipe francilienne, Créteil. Une formation qui espère retrouver l’élite et jouer les premiers rôles dans cette Proligue. D’autant que Nancy attaque par du très « lourd ». Les cristoliens disposent en effet dans leur rang de joueurs expérimentés à l’image d’Issam Tej, Sissoko, les frères Ferrandier, Aman ou encore … Javier Borragan. Avec le second budget de Proligue, l’USCHB espère bien prendre des points immédiatement.

La semaine dernière, Créteil a d’ailleurs posé beaucoup de problèmes à l’équipe de Dunkerque en Coupe. À 15-15 à la mi-temps, les parisiens ont ensuite craqué en seconde période en raison « d’un déchet technique » selon l’ancien arrière droit nancéien « Javi ». Ce n’est pas le seul ancien lorrain qui retournera ce soir au PSVN, puisque Jonas Poignant a également rejoint l’équipe du nouveau coach Pierre Montorier.

« Dans un championnat aussi dense où pas moins de 7 équipes – c’est à dire la moitié du championnat – peuvent jouer la montée, tous les matchs seront serrés, accrochés, indécis. L’équipe travaille bien, a effectué une bonne préparation. Défensivement, on est beaucoup plus solide à cette époque que la saison dernière » précisait Stéphane Plantin avant la rencontre.

Côté GNMHB, toute l’équipe veut remettre les mêmes ingrédients du match de samedi dernier et compte bien décrocher sa première victoire de la saison à domicile !

On se retrouve au Parc des Sports de Vandoeuvre à 20h30 pour encourager le Grand Nancy Métropole Handball ! #ALLEZNANCY

Le live de la rencontre : ICI

ALLEZ LE GRAND NANCY MÉTROPOLE HANDBALL !!!


LES GROUPES 

GRAND NANCY METROPOLE HANDBALL 

Gardiens : Ivezic, Bonneau Champ : Blanc, Bois, Costa, Dentz, Ducreux, Feuchtmann, Fofana, Groff, Ogando, Rodin, Soltane, Vukicevic

 

US CRÉTEIL HANDBALL

Gardiens : Robin, Soyez Champ : Carabasse, Borragan, Tej, Jensterle, Gibelin, Rodrigues, Aman, Poignant, Pintor, Zerbib, Sissoko, Ferrandier A, Ferrandier L, Marrochi.

Nancy ne méritait pas ça !


Il y a bien longtemps que l’on n’avait pas vu ça au Parc des Sports de Vandœuvre. Bien longtemps qu’on n’avait pas vu deux arbitres complètement dépassés par les événements donner, le mot n’est pas trop fort, le match à une équipe, en multipliant, à tort et à travers, les exclusions de deux minutes, bonifiées le plus souvent d’un penalty dans un final sous haute tension. On jouait la 56e  minute, Soltane venait d’égaliser (28-28), lorsque ces Messieurs décidèrent de choisir leur vainqueur en excluant pour deux minutes Rodin (deux fois) et Costa alors qu’il y avait un arrêt de jeu sur le terrain. On cherche encore pourquoi ? Vous devinez la suite, en infériorité numérique et malgré le bras de Feuchtmann, Nancy finissait par céder dans les deux dernières minutes.

Devant un public en colère, MM. Chami et Mili venaient vite fait, bien fait de réduire à néant tous les efforts d’une généreuse équipe nancéienne longtemps, très longtemps devant (6-3, 15e  ; 12-10, 26e  ; 22-19, 45e  ; 27-26, 53e ) et qui aurait mérité meilleur sort.

Car si les arbitres ont sorti le sifflet et les exclusions pour sévir et sanctionner les Nancéiens, ils ont oublié une incroyable prise de judo à la Teddy Riner, d’Appolinaire sur Ducreux qui aurait mérité le carton rouge et un penalty. L’ailier du GNMHB était en contre-attaque.

Au lieu de ça, Appolinaire sortit seulement pour deux minutes avant de marquer trois buts consécutifs. Incontestablement, un des tournants du match.

Et que dire, toujours en seconde mi-temps, de la faute grossière non sifflée sur Soltane qui aurait annulé une contre-attaque parisienne, laquelle se termina dans le but nancéien. Une faute d’antijeu vue par tout le monde, sauf par les arbitres. Incroyable mais vrai ! Vous en conviendrez, ça fait beaucoup, trop même !

Le GNMHB qui a donc perdu dans l’histoire, l’occasion de jouer un gros match en huitièmes de finale, a heureusement, de quoi être rassuré avant le début du championnat vendredi prochain, même si deux matchs consécutifs ne ressemblent jamais.

Ivezic donne le ton

Mais l’état d’esprit des Nancéiens, affiché samedi soir, est prometteur, notamment en défense où l’équipe portée par un remarquable Obrad Ivezic en première mi-temps (10 arrêts), se livra sans restriction, limitant Pontault-Combault, promu en Starligue, à seulement 12 buts. Car mine de rien, c’est bien le Grand Nancy handball, mis sur orbite par un prometteur Mateo Robin auteur de 4 buts, tous plus beaux les uns que les autres, qui mena logiquement à la mi-temps. Pontault-Combault tenta bien de revenir grâce à son buteur croate Jukic (5/6), mais Feuchtmann impeccable sur penalty, Ducreux, Bois, Blanc et Soltane trompèrent tour à tour, Cantegrel moins performant ce samedi à Vandœuvre que mercredi devant Nantes, finaliste de la Ligue des Champions.

Il restait une mi-temps à tenir pour une équipe nancéienne qui jouait sans Vukicevic, lequel se plaignait du dos depuis le début de la semaine mais avec Fofana rentré tout juste du Canada.

Ducreux brillant

Évidemment, Pontault-Combault réapparut sur le tout nouveau, tout beau parquet de Vandœuvre avec d’autres intentions, mais le Grand Nancy Handball trouva à chaque fois, les bonnes solutions pour garder le bon cap.

Brillant, Yann Ducreux (6/7) sortit le grand jeu pour redonner de l’oxygène aux Nancéiens qui commençaient à peiner physiquement d’autant que Blanc et Rodin étaient sévèrement exclus pour deux minutes 24-23 (49e ).

Costa, Soltane et surtout Feuchtmann qui allait tenir son équipe en fin de match, repoussèrent bien l’échéance mais Nancy, constamment en infériorité numérique, perdit de sa fraîcheur, ce dont profita le gardien adverse Cantegrel pour retrouver son meilleur niveau.

Il n’en fallait pas plus pour que Dupoux sur penalty bien sûr et le talentueux demi-centre parisien Ribeiro qualifient leur équipe.

Volé au coin du bois, Nancy ruminera cette semaine sa vengeance. Créteil n’a qu’à bien se tenir vendredi pour l’ouverture de la Proligue…

Article de l’Est Républicain – 9 Septembre 2018 – Gilles Gahier


Statistiques : 

GRAND NANCY MÉTROPOLE HANDBALL (PROLIGUE)

Gardiens : Ivezic 13 arrêts sur 40, Bonneau : 0/4.

Marqueurs : Ducreux (6/7 dont 0/1 au penalty), Feuchtmann (6/9 dont 4/4 aux penaltys), Costa (4/4), Soltane (4/6), Rodin (4/9), Blanc (2/8), Dentz (2/3), Bois (1/1).

Sept exclusions pour 2’: Rodin (3), Blanc, Groff, Feuchtmann, Costa.

PONTAULT- COMBAULT (LIDL STARLIGUE)

Gardiens : Cantegrel 8/26, Moniz 3/13.

Marqueurs : Leventousx (1/3), Marie-Joseph (4/5), Avelange Demouge (2/3), Ribeiro (4/7), Lagier Pitre (2/3), Jukic (8/10), Sokolic (1/2), Jean-Louis (1/2), Appolinaire (4/5), Dupoux (4 penaltys sur 5), Ragot (0/5).

Nancy n’a rien à perdre !

© Pierre ROLIN, tous droits réservés – www.prphotos.fr


Le Grand Nancy Métropole Handball lance sa saison ce soir en Coupe de la Ligue face à Pontault-Combault, promu en Lidl Starligue. Coup d’envoi à 20h00 au Parc des Sports de Vandoeuvre.

Après 8 matchs amicaux et une préparation consistante, le GNMHB va enfin pouvoir en découdre… officiellement. Les nancéiens vont avoir la possibilité de mettre à profit tous les efforts consentis depuis le 27 juillet dernier. Avec 5 victoires pour 3 défaites, les lorrains ont réalisé une meilleure préparation que la saison passée. Mais attention, le coach nancéien nuance ses propos : « ce sont certes des résultats positifs, mais ils ne rapportent pas de points« .

Alors qu’il s’agit de passer ce soir au second tour de la Coupe de la Ligue, les coéquipiers de Yann Ducreux vont s’atteler à répondre présents face à cette équipe fraîchement montée en Lidl Starligue. Les pontellois se sont renforcés et ont en effet enregistré les arrivées de Hichem Kaabeche (Nîmes), Oussama Hosni et Enzo Jean-Louis (Ivry), Bastien Khermouche (Cherbourg), Théo Avelange-Demouge (Besançon) Joao Moniz (Belenenses) et bien évidemment, l’ex-nancéien Pierre-Yves Ragot, qui retrouvera son antre du PSVN. Un recrutement ambitieux pour tenter de se maintenir dans l’élite du handball français. Pas une mince affaire… Les franciliens en ont déjà fait l’amer expérience face à Nantes, finaliste du dernier Final Four de la Ligue des Champions. Pas toujours idéal pour une première journée de championnat. C’est pourquoi, les hommes de Cherif Hamani auront à cœur de repartir de Lorraine avec la victoire, pour essuyer tout de suite la défaite de mercredi dernier (22-32).

Le nouveau capitaine de Pontault, Jean-Pierre Dupoux l’affirme : « Cette saison, on va s’appuyer sur une grosse défense et des montées de balles rapides !« 

Côté nancéien,  l’excitation est à son comble et tous veulent en découdre. Face à une équipe avec des joueurs « références », le GNMHB n’a finalement rien à perdre. Petit exploit ce soir au Parc des Sports ? Réponse à 20h00.

Le live de la rencontre : ICI

ALLEZ LE GRAND NANCY METROPOLE HANDBALL !!!


LES GROUPES 

GRAND NANCY METROPOLE HANDBALL 

Gardiens : Ivezic, Bonneau Champ : Blanc, Bois, Costa, Dentz, Ducreux, Feuchtmann, Fofana, Groff, Rodin, Ogando, Soltane, Vukicevic.

 

PONTAULT-COMBAULT HB

Gardiens : Moniz, Cantegrel Champ : Levantoux, Marie Joseph, Avelange Demouge, Ribeiro, Lagier Pitre, Jukic, Sokolic, Kaabeche, Ragot, Hosni, Appolinaire, Khermouche, Dupoux.