Le GNMHB aime le TOP 5 !


La tension était palpable avant la rencontre. Le GNMHB n’avait pas d’autre choix que de l’emporter face au troisième de Proligue, Dijon. Aujourd’hui, les nancéiens peuvent avoir le sourire après cette victoire à l’arrachée 26-25. 

Cette victoire n’était pas importante, elle était INDISPENSABLE ! Après Sélestat et Chartres, les lorrains se sont offerts les protégés de Jackson Richardson qui réalisaient jusque là un parcours très impressionnant. Les coéquipiers de Yann Ducreux s’extirpent à nouveau de la zone rouge.

Relégable au coup d’envoi, le GNMHB a fait preuve de sérieux tout au long de la partie. Ils avaient surtout l’envie de rectifier le tir après deux défaites consécutives face à Istres et à Cherbourg la semaine passée. Pendant 60 minutes, les deux équipes se sont livrées un duel de titan. Aucune des deux formations n’a d’ailleurs réussie à prendre ses distances sur son adversaire du soir. Il est vrai que depuis le début d’année, la défense nancéienne montre un tout autre visage grâce notamment à la paire Vukicevic – Mayayo. Sans pour autant négliger l’aspect offensif. Même si en ce vendredi de Pâques, Nancy aurait clairement mérité mieux que de rentrer au vestiaire à la pause avec un retard d’un but.

Les nancéiens n’arrivaient d’ailleurs pas réellement à passer devant malgré de belles occasions et une double supériorité. Javier Borragan, Emil Feuchtmann ou encore Yann Ducreux échouaient tour à tour au jet de sept mètres alors que Poletti s’en est donné à cœur joie pour les dijonnais (5/6). Mais grâce un Obrad Ivezic en pleine forme (14/37), les Meurthe-et-mosellans restaient dans le coup et parvenaient à faire un premier break à la … 56′ ! C’est peu dire de l’intensité qui se dégageait du parquet du Parc des Sports de Vandoeuvre, particulièrement chauffé pour la réception du « DMH ».

La tension était palpable – comme souvent cette saison -. Les supporters retenaient leur souffle mais n’avaient qu’une hâte, exulter ! Il restait alors moins d’une minute à jouer. Les bourguignons mettaient la pression aux nancéiens avant qu’Antoine Blanc ne s’envole sur l’aile gauche pour conclure définitivement cette soirée. Victoire du Grand Nancy Métropole Handball 26-25.

« Au final, seule la victoire est belle. Il y a eu en effet des pertes de balle en peu stupide, du déchet mais ce qu’il faut retenir, c’est la force collective dégagée. Nous arrivons d’ailleurs de plus en plus à la cultiver dans cette 2ème partie de saison. Il faudra la renforcer davantage pour nos futures échéances » concluait Stéphane Plantin.

Les nancéiens vont profiter d’une semaine de repos avant un déplacement à Besançon le 13 Avril et la réception de Limoges le 20 Avril au Parc des Sports !

Profitez d’ailleurs du PACK 3 MATCHS pour les trois dernières rencontres de la Saison 2017/2018.

#AllezNancy !!


Les statistiques de la rencontre : 

GRAND NANCY MÉTROPOLE HB

Gardiens : Ivezic (14 arrêts/37), Bonneau (0/2) ; Champ : Blanc (3/6), Borragan (6/12), Feuchtmann (3/5), Ducreux (5/9), Pavade (1/2), Vukicevic (3/7), Costa (4/5), Soltane (1/2).

DIJON MÉTROPOLE HANDBALL

Gardiens : Helal (11 arrêts/37), Diot ; Champ : Naudin (2/8), Pasquet (3/5), Poletti (9/11), Lemal (4/6), Carrière (2/4), Sobol (1/1), Reig-Guillen (2/3), Ighirri (2/3).