Que l’aventure est belle…!


Le GNMHB s’offre Saran (33-29) en quart de finale de la Coupe de France et s’invite dans le dernier carré de la compétition. Retour sur un exploit historique qui s’est écrit aux Nations ce Dimanche 10 Mars … 

Le public Nancéien a vécu un Dimanche après-midi pour le moins historique, puisque les hommes de Stéphane Plantin ont rondement mené le plan d’action imaginé par ce dernier pour se hisser en demie-finale de la compétition. Une page d’histoire s’est ouverte pour le club qui n’avait jamais réussi à atteindre le carré d’as.

Après une soirée difficile face à Massy, mercredi dernier, et une nouvelle semaine bien chargée (déplacement à Caen), le GNMHB devait la jouer finement. Et, le « plan » s’est avéré gagnant ! Après une entame de match empreinte des performances d’un demi-centre saranais (6/6) et d’Hadrien Ramond toujours aussi difficile à maîtriser aux abords de la zone… Les Nancéiens distancés (9-12, 19è), se reprenaient à la suite d’un temps mort musclé pour prendre un léger avantage avant la pause. Finalement, les deux équipes rentraient au vestiaire au coude à coude (16-16).

Les coéquipiers d’Emil Feuchtmann débutaient bien mieux la deuxième période en infligeant un 4-1 en 6 minutes à Saran (20-17, 36è). Nancy déroulait son jeu offensif servi par la puissance de Blanc (5/9), Vukicevic (4/7) ou encore Dentz (5/5). La vélocité de Bois (3/5) et l’efficacité des ailiers Bossenauer (2/3) et Ogando (2/2) faisaient céder l’adversaire du jour. Saran, assistait, impuissant à l’envolée Nancéienne atteignant un différentiel de 8 buts (33-25) à seulement quatre minutes du coup de sifflet final. Le GNMHB communiait déjà avec son public et s’imposait 33-29 !

« On avait établi un projet de jeu qui correspondait totalement à cette équipe et à ce que j’avais vu de leurs deux derniers matches. Contrairement à ce que l’on peut faire d’habitude, j’ai demandé à mes défenseurs d’évoluer beaucoup plus à plat, beaucoup plus alignés, et d’effectuer des déplacements latéraux plus importants » analysait Stéphane Plantin dans l’Est Républicain.

Et comme les bonnes nouvelles n’arrivent jamais seules, à l’issu du match Montpellier – PSG, le GNMHB connaissait son adversaire pour les demies : Dunkerque et « à la maison » ! Pensionnaire de Lidl Starligue, c’était l’équipe la plus « jouable » sur le papier… Après un Dimanche relevant de l’exploit, peut-on croire au miracle ?

TOUS DERRIÈRE LE GNMHB !

#ROADTOBERCY


Statistiques : 

GRAND NANCY MÉTROPOLE HANDBALL

Gardiens : Ivezic (11 arrêts sur 35), Bonneau (3/6), Saint-Voirin (0/2).

Marqueurs : Blanc (5/9), Vukicevic (4/7), Ogando (2/2), Feuchtmann (2/7), Bois (3/5), Ducreux (7/11), Fofana, Costa (3/5), Soltane (0/1), Dentz (5/5), Siamatas, Bossenauer (2/3).

SARAN LOIRET HB

Gardiens : Sierra (10 arrêts sur 36), Blot (4/10).

Marqueurs : Ambrosino (0/1), Drouhin (3/8), Lamazaa-Parry (7/9), Khaldi (1/1), Gheysen (6/6), Preciado (2/4), Rodriguez (1/3), Toupance, Taufond (1/2), Ramond (4/7), Eymann (2/6), Pitre (2/3).