Le GNMHB a asphyxié Dijon !


Le GNMHB engrange un second succès à domicile, une semaine après avoir acquis celui face à Besançon. Une très belle opération ! 

Les spécialistes pourront vous le dire, enchaîner un second succès à la maison n’est jamais une chose aisée. Surtout quand on connait l’expérience de cette équipe dijonnaise… Mais en ce vendredi 6 mars, les hommes de Chaduteaud ne sont pas parvenus à endiguer les vagues nancéiennes !

Les dijonnais ouvraient pourtant le bal de fort belle manière avec un gros coup de canon de Pasquet suivi dans la foulée d’une exclusion temporaire à l’encontre d’Antoine Blanc. La supériorité numérique au tableau d’affichage n’aura cependant duré qu’une minute pour le DMH ! La déferlante du GNMHB allait débuter. Très costaud défensivement à l’image d’un Luka Rakovic véritable « gratteur de ballon », le Grand Nancy concrétisait ses actions offensives avec aux baguettes Yann Ducreux et Danijel Vukicevic. Ales Silva en rajouté une couche, tout comme l’ailier croate précédemment cité pour mener de 6 buts (7-1, 14′). Pour enterrer un peu plus les espoirs des coéquipiers de Poletti, Obrad Ivezic allait – une nouvelle fois – écœurer l’équipe adverse ! 21 arrêts au total ! Tout simplement incroyable après la superbe partie de la semaine passée face à Besançon. La partition proposée par le GNMHB était tout bonnement à souligner au presque parfait et permettait de rentrer aux vestiaires avec un avantage de 9 buts (16-7).

« Je crois qu’on fait une super première mi-temps. On était très concentrés en défense, efficaces en attaque. On ne perd que trois balles en première mi-temps » ajoutait l’entraîneur nancéien.

Au retour de la pause et avec un avantage considérable, il est toujours délicat de pouvoir redémarrer sur le même tempo ! Sobol et les siens allaient profiter d’un temps faible lorrain et de quelques pertes de balle pour remonter progressivement au score (18-11, 20-13, 20-16). La crispation devenait palpable et les supporters du PSVN ne voulaient certainement pas vivre une fin de match … sous tension. Le GNMHB allait rassurer tout le monde en reprenant un matelas d’avance grâce à Abou Fofana, Luka Rakovic et dans un second temps Emil Feuchtmann (23-17, 51′). Le jeune pivot Thibaut Van Deik y aller même de son petit but pour entériner définitivement les espoirs des bourguignons. Le Grand Nancy se dirigeait donc vers une nouvelle victoire (27-21), la quatrième en cinq rencontres. Seule ombre au tableau, la rechute de Kosta Savic…

Les nancéiens montent sur la quatrième marche du classement de Proligue avant un déplacement … peu évident sur le parquet de Pontault-Combault (ce mercredi 11 mars).

On se retrouvera au Parc des Sports de Vandoeuvre le Vendredi 20 Mars pour la réception du Cavigal Nice Handball.

#AllezNancy


GRAND NANCY MÉTROPOLE HANDBALL

Gardiens : Ivezic (21 arrêts sur 42), Prévost

Marqueurs : Blanc (1/2), Vukicevic (3/6), Feuchtmann (1/2), Marche (1/1), Bois (2/3), Fofana (2/2), Ducreux (9/13), Rakovic (2/2), Rodin (3/6), Soltane (1/1), Silva (1/2), Van Deik (1/1).

DIJON MÉTROPOLE HANDBALL

Gardiens : Diot (7 arrêts sur 30), Cory (2/6).

Marqueurs : Li. Pasquet (6/8), Poletti (2/7), Audiffred (1/2), Carrière (4/9), Sobol (6/12), Lo. Pasquet (2/3).